L'Association Madagascar Ici et Là-Bas - Colmar (France)
l'eau c'est la vie

L'Association Madagascar Ici et Là-Bas
à but Humanitaire
Inscrite au registre des Associations vol 56 Fol 77 en date du 25 juin 2001

Tous les amis natifs et sympatisants de Madagascar désireux de se joindre à notre association peuvent s'adresser pour tous renseignements à Mme Mélanie Haetty au 03-89-23-24-43 e-mail madagascar@calixo.net ou à Mme Marie-Thérèse Arnold au 03-89-38-78-69 e-mail marie-therese.arnold1@orange.fr

A Madagascar un barrage, une rizière, l'école, et le dispensaire.

Madagascar manque d’eau pour ses rizières, pour aider la population à accéder au précieux nectar, donc de se nourrir, et de tendre vers une autosuffisance en riz, ce qui est la finalité de ce projet de rénovation du barrage de Manarivo. Situé dans la région de Moramanga à l'Est du pays, à 100 km de la capitale, la vétusté de l'ouvrage nécessite de gros travaux de rénovation. Actuellement, par le biais des actions menées en Alsace par AMIEL en liaison avec nos partenaires là-bas, qui, par leur production actuelle de riz réussissent à fournir un vrai repas par semaine à 300 enfants ainsi qu'à 300 détenus entassés sur place dans une prison. L'action a débuté en 2009, et il faudra sans doute encore pas mal d'efforts afin de mener à terme la rénovation de l’infrastructure, permettre de servir deux repas par semaine, de cultiver 250 hectares de rizières au lieu des vingt actuellement, consolider les berges du barrage par la plantation d’arbres, et de mettre en place une pisciculture. AMIEL et son équipe caressent un double objectif : après la récolte du riz, sensibilisés les paysans à la culture de contre saison en légumes.

Mais pour mener à bien ces opérations, il faut des fonds (éternel problème), c’est pourquoi notre association met tout en œuvre (organisation de repas malgaches, appel aux dons, recherche de mécènes, etc …) pour réunir les fonds indispensables à la réalisation de ces projets. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues.

2015 solidarité avec Madagascar
______________________________________

Mission 2015
__________________________

19 septembre au 3 décembre 2015
__________________________

«Soutien à la réalisation du dispensaire d'Anjarasoa»

Face à la cruelle réalité du manque de services médicaux pour la population locale dans les communautés rurales, l’association Amiel, Madagascar Ici et Là-Bas a décidé de lancer l’an dernier un projet en faveur de ces gens et de leurs familles. Elle a entamé, fin 2014, la construction d’un dispensaire médical situé sur les hauts plateaux, à Anjarasoa-Ambatolampy. L’endroit, au paysage magnifique, à 1 100 mètres d’altitude, est extrêmement pauvre. Il se trouve à une heure de route de la capitale, Antananarivo.

« Ce projet se décline en plusieurs volets : réalisation d’une maternité, d’une école, d’une maison communautaire, d’une ferme », détaille Jean-Claude Haetty, de l’association. « Le bâtiment est sorti de terre depuis fin 2014 (voir photo). Le gros œuvre a coûté 13 000 €. Quatre religieuses, dont une infirmière, et deux médecins interviennent déjà au dispensaire provisoire. Mais il nous faut encore réunir des fonds afin de poursuivre ce projet ».

Celui-ci va s’étaler sur les cinq prochaines années suivant les moyens dont dispose l’association. « Dans l’immédiat, il nous faut récolter 20 000 € pour financer les autres infrastructures », note Jean-Claude Haetty.

 


Tous les amis natifs et sympathisants de Madagascar désireux de
se joindre à notre association peuvent s'adresser pour tous renseignements à :
Mme Mélanie Haetty au 03-89-23-24-43 e-mail madagascar@calixo.net
Mme Marie-Thérèse Arnold au 03-89-38-78-69 e-mail: marie-therese.arnold1@orange.fr

 


L'assemblée Générale 2015

L’assemblée générale ordinaire de notre association s’est tenue le 21 février 2015 dans la salle paroissiale Saint-Marc à Colmar, dans son rapport moral la présidente Mélanie HAETTY souligna qu'en dépit du contexte politique et économique à Madagascar, nous poursuivrons nos actions sur place. Elle remercie tous les bénévoles qui s’investissent tout au long de l’année.
La secrétaire Marie-Thérèse ARNOLD donne lecture du procès verbal de l'assemblée Générale 2014 et présente le rapport d'activité de l'an passé.
Au cours de l’année, l'association a organisé deux repas : à Saint-Amarin et à Soultzeren. Et participée à différentes manifestations comme le marché de Noël et les concerts de Jazz de  Saint-Amarin.
Le trésorier Jean-Claude HAETTY présenta le rapport financier, et les réviseurs aux comptes n’ont décelé aucune anomalie. L’assemblée accorde quitus au trésorier.

Nous avons entrepris un très gros projet qui sera étalé sur plusieurs années, qui a débuté par la construction d’un dispensaire, et qui sera suivi d’une maison communautaire pour les Religieuses qui gèrent ce projet, d’une maternité, d’une petite ferme et d’une école. Le début des travaux a été difficile, il a fallu se bagarrer pour mettre les choses au point, car nous tenons à ce que les constructions soient durables et solides. Ce dispensaire est indispensable à la population locale, actuellement dans leur petit local, les Sœurs ont 400 à 500 consultations par mois. Deux médecins interviennent chaque semaine, l’un est pratiquement bénévole, l’autre paiera une location lorsque les travaux seront achevés. Et les Pères Trinitaires veillent à ce que les médicaments ne soient pas hors de prix. Le gros œuvre est fait, il restera des finitions à faire, elles seront achevées à notre prochain voyage.
Nos autres projets : Jean-Claude et Mélanie n’ont pas eu le temps d’aller visiter les autres projets que nous soutenons : la ferme du Père Michel à Merimandroso. Jean-Claude signale que le centre de formation agricole va devenir un collège, et la formation agricole se fera pendant les congés scolaires. L’école construite en 2013 fonctionne, les institutrices sont payées par le diocèse. Le barrage fonctionne également, le bassin-lavoir est même devenu trop petit. La gestion des bornes-fontaines d’Ilafy a été transférée à la commune et fonctionnent toujours.

A la fin de l’assemblée générale, Jean-Claude projette un diaporama sur nos actions, essentiellement sur la construction du dispensaire, l’Assemblée Générale. est clôturée par le verre de l’amitié.

 


 

 

L'Association Madagascar Ici et Là-Bas

But et extrait de l'article 4 de nos statuts.

L’association se donne pour objet de rassembler des fonds dans le but d’aider au développement des populations rurales à Madagascar. Elle peut aussi répondre à des demandes d’aides urgentes suite à des catastrophes naturelles s’abattant sur Madagascar.Créée en 2001 elle s'est impliquée dans les actions suivantes :
l'aide au lépreux, l'aide aux sinistrés des cyclones dans le Nord-Est région de Maroantsetra, à la formation à un métier de jeunes en échec scolaire, à l'accès à l'eau potable dans un quartier défavorisé de la capitale Antananarivo, à Ilafy par la construction de 5 bornes fontaines, l'irrigation de 300 hectares de rizières à Moramanga, le soutien à l'alphabétisation de plusieurs milliers d'enfants dans la région de Fianarantsoa.

 


 

Journée malgache 2015 à Saint Amarin

Dimanche 26 avril 2015, l'association AMIEL organisait à Saint Amarin un repas malgache au profit de nos projets, comme tous les ans le public a répondu nombreux à l'appel à la générosité et les membres de l'association sont très satisfaits de la réussite de la manifestation. « La participation de nombreux bénévoles » a largement contribué à la réussite de cette journée. Ils nous attendent là-bas où des groupes de familles, des communautés, ont choisi de prendre leur avenir en main, avec des outils et du travail, et non avec des armes. L'association Madagascar Ici et Là-Bas soutien des projets de développement initiés à la demande d'une population autochtone, mais aussi par des communautés religieuse qui en assure l'organisation, la gestion et, bien sûr, la mise en œuvre concrète avec la réalisation du travail nécessaire. L'objectif pour eux est de créer les structures qui leur permettent de sortir d'une situation critique dans laquelle les événements politiques, ethniques, météorologiques, les ont plongés. Mais pour réaliser ces objectifs, il faut des moyens financiers. Le repas de la « Journée malgache Saint Amarinoise » permet d'aider ces populations ponctuellement ou durablement. Au-delà de cette journée, le travail sur nos projets à distance se poursuit, et c'est par nos manifestations ici que nous pouvons les financer, un grand merci pour votre générosité.

 


Projet Anjarasoa Ambatolampy

Ambatolampy, A la pierre plate et lisse
A un peu plus d’une heure de route de la capitale se trouve Ambatolampy petite ville typique de l’Imerina, elle au centre d’une région riche en sites de toute beauté…
C’est là qu’en 2014 nous avons commencé la réalisation de notre projet d’Anjarasoa : dans un premier temps, la construction d’un dispensaire. Par la suite nous envisageons la construction d’une maternité, d’une maison communautaire, d’une ferme d’élevage et d’une école. Le dispensaire soignera les personnes non seulement d’Ambatolampy, mais aussi celles de la brousse aux alentours, et en particulier les plus démunis qui n’ont pas accès aux soins nécessaires faute de centre de santé de base existant. Ceci sans parler de la distance énorme qui les sépare de l’hôpital le plus proche.

« La santé ! et les soins pour tous »
La grande majorité de la population vit de l’économie informelle. La détérioration et la précarité de la situation socio-économique depuis les années 1990 ont de graves conséquences sur la santé et le bien-être des habitants de l’île. Près de 60 % de la population n’a pas accès aux services de santé, parce qu’ils sont financièrement ou géographiquement inaccessibles. Les niveaux de mortalité maternelle, juvénile et infantile sont particulièrement importants.
Début octobre 2014, AMIEL s’est lancé dans la construction du centre de santé d’Anjarasoa. Les travaux ont bien avancé, leur coût s’élève à ce jour à 13 000 euros pour le bâtiment brut. Mais les travaux ne sont pas finis, il reste beaucoup à faire. Votre soutien à nos manifestations nous permettra d’avancer.
Pour financer la suite de ce projet, nous organisons différents évènements, repas, concerts, marché aux puces, marché de Noël. Nous comptons sur votre participation. Merci de tout cœur.
Mélanie Haetty Présidente


La Crème à la Vanille

Préparation et cuisson : 40 minutes.

Pour 8 personnes : 1 litre de lait entier, 4 œufs, 8 cuillères à soupe de sucre roux, 4 cuillères à soupe de farine de maïs, 4 gousses de vanille de Madagascar.

Faites chauffer le lait dans une casserole avec les 4 gousses de vanille coupées en 3 ou 4 morceaux et 2 cuillères à soupe de sucre roux. Touillez régulièrement jusqu'à ébullition. Dans un bol, préparez la farine de maïs avec les œufs et le reste du sucre roux. Retirez le lait du feu, et mélangez la préparation dans le lait chaud sans faire de grumeaux. Remettez sur le feu sans arrêter de bien remuer pendant 5 minutes. Répartissez dans les ramequins avec les gousses de vanille coupées. Ce dessert peut se manger tiède avec des biscuits, ou froid garni de kiwis, de bananes fraîches, ou d'ananas.

La Vanille

Au service d'une orchidée. C'est à Albius qu'on doit la découverte de la fécondation de la fleur de vanille. Cet homme a permis à la vanille d'entrer sur le marché des arômes en devenant la deuxième épice la plus chère au monde après le safran. Le vanillier se développe sur un tuteur végétal, comme le yucca.


Vidéo : MADAGASCAR - La nature en réserve

Découvrez " Madagascar, la nature en réserve "
Vidéo-Guide Hachette, VHS SECAM couleurs. Durée 55 mn environ.

Un document exceptionnel ! Pour la première fois dans l'histoire des Vidéo-Guides, deux équipes ont parcouru, des semaines durant, tous les recoins d'une des destinations les moins connues du globe. Pendant 200 millions d'années, Madagascar, détachée du continent africain, a été isolée du reste du monde. Aujourd'hui, la " Grande île " s'ouvre, et s'offre enfin aux visiteurs, dévoilant ses incroyables richesses naturelles et humaines. Volcans menaçants, fleuves aux courbes rassurantes, forêts primaires, composent un décor étrange et envoûtant qui abrite des milliers d'espèces animales et végétales uniques au monde.

La faune et la flore - Les réserves naturelles : Berenty, l'Isalo, Montagne d'Ambre, les Tsingy - Les Traditions - L'Artisanat - Tananarive (Antananarivo) - Tuléar (Toliara) - Fort-Dauphin (Tôlanaro) - Antsirabe - Canal des Pangalanes - La Mandraka - Andasibe - Tamatave (Toamasina) - Fénérive (Fenoarivo) - Foulpointe (Mahavelona) - Ile Sainte-Marie - Antalaha - Diégo-Suarès (Anstiranana) - Ile Nosy Be - Majunga (Mahajanga) - Lac Itasy - etc


CD : MADAGASCAR - Les musiques traditionnelles

Musique traditionnelle malgache


L'Association Madagascar Ici et Là-Bas
14 Cours Sainte Anne
68000 COLMAR
Tél : 03.89.23.24.43
Portable : 06.86.82.48.36
E-mail : madagascar@calixo.net
web : http://amielassoc.org

Antenne de Saint AMARIN
2 rue de la Carrière
68550 SAINT AMARIN
Tél : 03.89.38.78.69
E-mail : marie-therese.arnold1@orange.fr

 


Si vous aimez Madagascar, visitez : Ravinala Paroisse Protestante Colmar lemurdolls choraleriquewihr

Vous êtes le visiteur n°
depuis le 7 avril 1998 !